La conclusion du programme SYNERGY autour de l’Expérience Client

Pendant 2 mois, 9 collaborateurs CNP Assurances ont accompagné, à travers le programme de mentorat SYNERGY, des entrepreneurs ambitieux et porteurs de projets novateurs. 

Lancé par OpenCNP en partenariat avec WILCO, le programme SYNERGY a permis aux collaborateurs de partager leur expertise au profit de solutions innovantes de la #Tech. Une véritable immersion proposée par WILCO, afin d’accompagner les collaborateurs de CNP Assurances dans une riche découverte et un approfondissement des connaissances du monde entrepreneurial. 

Début Juillet a eu lieu la soirée de clôture de cette édition autour de l’Expérience Client, et les différents binômes mentor/mentoré ( lien du 2ème blogpost ) ont pû partager leur retour d’expérience, en choisissant un mot pour définir ce mentorat. 

Leur retour d’expérience juste ici :

  • Pour Dominique Calvar, l’équipe de la startup qu’il a mentorée sont de vrais challengers pour demain, qui possèdent un grand atout d’agilité :  “Dans le monde de l’assurance, ont doit avoir cette capacité à bouger vite”. Comme l’explique le mentor, les attentes des clients changent vite, ce qui fait de ce mentorat une expérience humaine et riche. Pour Quentin Musson, cette expérience était source d’échanges bienveillants en toute transparence, il pouvait déballer ses idées, ses points de vue : “C’est hyper intéressant de comprendre un gros acteur de l’assurance comme CNP Assurances […] on a eu cette approche et cette curiosité de tout se dire”. Mot choisi : challenge.
  •  Xavier Chenin explique être arrivé sur un marché avec un fort potentiel, “L’attrait de la startup c’est aussi de sortir du cadre, pour progresser tout en renforçant l’initiative”. Ce mentorat a été pour lui très enrichissant, que ce soit au niveau des contacts, des échanges, de la force de proposition de la startup. Alain Habra ajoute : “Ça m’a permis de prendre du recul sur la cartographie d’un Grand Groupe […] avec une meilleure compréhension des possibles et de ce qu’on peut faire”. Mot choisi : ténacité.
  • Échanges, convivialité, étaient pour Jean-Christophe Delage les mots clés de ce mentorat. Il a apprécié leur façon de travailler et la pertinence de leur projet : “Une connaissance du marché de l’assurance par les entrepreneurs”. Pour Laurence Benamran,  “L’assurance était un des secteurs les plus opaques pour nous, ce mentorat nous a apporté une meilleure compréhension […] on a pu très vite parler de choses concrètes, comme des cas d’usages intéressants pour le secteur”. De supers échanges entre mentor et mentorés, avec une réelle bonne entente. Mot choisi : complémentarité.
  • Comme l’explique Antonis Giannisopoulos, beaucoup de points en commun pour ce duo, avec le jargon business et les fichiers Excel. “C’est une belle aventure humaine pour moi, avec une belle mise en commun de nos savoir-faire”, explique-t-il. Pour Mickael Braconnier ce mentorat a permis “de comparer nos business model […] On a pu retravailler notre deck et nos éléments financiers”.  Une rencontre avec les différents associés, afin de partir de zéro et voir si c’est clair pour les différents interlocuteurs. Mot choisi : stimulant.
  • Pour Hélène Granger, les retours n’ont pas suscité beaucoup d’échanges de la part de son mentoré. Il avait malheureusement un problème de temps et de disponibilité, mais elle a pu découvrir son business, et en tire du positif :  “Ça me sort de mon environnement”.  Mot choisi : expérience.
  • Françoise Hoyek explique avoir vécu une super rencontre, qui est vite devenue une évidence : “J’ai pu apprendre sur les startups dans un cadre différent qu’une simple relation business”. Un rapport humain et agréable, avec une réelle dynamique. Zied Haj Yahia la rejoint sur ce fit extrêmement agréable, en ajoutant que sa mentor est une personne sympathique et bienveillante, avec laquelle ils ont atteint l’objectif final. “C’était un échange ouvert qui nous a permis de rencontrer les équipes pour partager sur des sujets similaires”. Mot choisi : évidence.
  • Pierre Comme a vécu une super expérience en mentorant Albert Georgel : “Une startup c’est aussi des personnes, immédiatement j’ai été conquis par leur proposition de valeur”. Il explique la  richesse de ce qu’ils peuvent exploiter comme données grâce aux sondages, en insistant sur leur franchise, honnêteté et bienveillance, et cherche maintenant à voir comment développer les réseaux : “J’ai envie de continuer l’aventure et les échanges”. Luc Boin, associé d’Albert, ajoute que ce mentorat a apporté un regard extérieur majeur sur le produit comme sur l’offre, et sur leur façon de communiquer :  “Une certaine confiance s’est instaurée, et ça nous a apporté le regard extérieur dont on a besoin”. Mot choisi : concret.
  • Anthony Tabuyo a trouvé dans ce mentorat avec CNP Assurances un véritable levier pour résoudre ces problèmes entrepreneuriaux : “Grâce à ce qu’on a fait ensemble avec CNP Assurances, j’ai pu résoudre des problèmes liés à la sécurité informatique notamment”. Mot choisi : timing.
  • Thomas Saillard exprime ses doutes au commencement de ce mentorat : “Je ne savais pas au début quelle posture adopter dans ce mentorat, et au final les choses se sont faites assez naturellement”. Ils ont décidé ensemble avant les 3 rencontres de faire une présentation de l’entreprise, avec des échanges enrichissants, qui ont très vite mené à une co-construction. Il a adoré le fait d’avancer pas à pas avec raisonnement et méthodologie et est très heureux de ce travail, light et en même temps très efficace. Marine Wolffhugel, la mentorée :  “Ça m’a permis de structurer mon offre, et découvrir quelles pistes il faut creuser vis à vis de ma proposition de valeur”. Une création de lien avec les autres équipes au sein de CNP Assurances, et donc un monde qui s’est ouvert à elle. Mot choisi : constructif.

Gecina sensibilise ses équipes aux technologies émergentes

A travers un programme d’acculturation, notre accélérateur d’innovation accompagne les Grands Groupes dans leur transformation digitale. 

La première foncière tertiaire et résidentielle en Europe, partenaire WILCO, nous a mobilisés pour présenter à ses équipes de nouvelles notions autour du numérique.

Gecina, société qui détient, gère et développe un patrimoine immobilier de plus de 20 milliards d’euros, a engagé 4 ateliers thématiques déployés par WILCO pour répondre à des enjeux d’acculturation, une démarche indispensable pour décrypter et intégrer les nouvelles cultures du numérique en interne. 

Un cycle de 4 ateliers thématiques s’est déroulé sur 4 mois pour former une vingtaine de collaborateurs de Gecina :

  • IA & Machine Learning
  • Blockchain
  • Réalité Augmentée/Virtuelle
  • IoT & Objets connectés 

2 collaborateurs WILCO sont intervenus : Léa Saffar Program Manager Digital et Laurent Ehrhard Program Manager Industry.  Lors de cette riche acculturation répartie en 4 mois, Gecina a su prouver son dynamisme et son renouvellement constant. 

IA & Machine Learning

Un expert et une startup ont été mobilisés pour éduquer les collaborateurs sur l’IA et répondre aux enjeux de PropTech avec l’IA.

Olivier Mégean, Président de Demain.ai, solution d’intelligence artificielle au service de la création de contenus, a présenté l’IA de façon globale avec des use cases, tout en désacralisant cette technologie. 

Description du fonctionnement, de ses capacités riches (hyperpersonnalisation, reconnaissance..), ou encore les solutions que l’IA apporte à une entreprise, sans oublier les sujets éthiques que cette technologie soulève.

Comment l’IA transforme la PropTech ? Les collaborateurs de Gecina l’ont découvert avec la présentation du modèle de deux acteurs de l’IA : OKAPI AI et Price Bubble. L’occasion de découvrir les problèmes clefs de ces solutions, leur segmentation & cible, business model, ou encore les investisseurs qui leur ont fait confiance. 

Nicolas Bonnefoy, le CEO de Dotz, outil d’aide à la conception des pieds d’immeuble accéléré par WILCO, a présenté sa solution qui correspond au secteur d’activité du Grand Groupe. La conviction, le problème adressé ou encore la valeur de Dotz sont des thèmes que l’entrepreneur a abordés. 

Enfin, l’impact de l’IA dans l’évolution des métiers administratifs et de vente est fort, avec à l’appui des tendances d’usage représentées par des exemples concrets, et les différentes parties prenantes de cet atelier en ont discuté, avant de conclure cette première intervention sur un moment interactif de brainstorming ! 

Blockchain 

Afin d’en savoir plus sur la blockchain, un expert a été mobilisé ainsi que les fondatrices d’une startup :  Denis Alexandre, le fondateur de DAAdvisor, conseil en Risques et Marchés Financiers, était présent pour discuter avec nous des dessous de cette technologie de stockage. 

Focus sur la transaction centralisée et décentralisée, une illustration du fonctionnement de la blockchain avec le bitcoin, clivant, et le panel des crypto-monnaies actuelles.

Introduction complétée par de nombreux autres éléments : les différents cas d’usages de la blockchain (ex: le transfert d’actifs), mais également les challenges auxquels elle fait face (juridiques, réglementaires, techniques et écologiques). 

Pour mieux comprendre l’impact de la blockchain dans la PropTech, deux fiches techniques d’entreprise ont été présentées : ContractChain.io et RealT. 

Les deux fondatrices d’Artpoint (startup accélérée par WILCO en 2020), Laurie Bonin et Julie Corver, ont présenté leur solution de galerie d’œuvres d’art numérique : comme elles l’expliquent, l’art numérique est en rupture avec les formes d’art plus traditionnelles, et les NFT sont actuellement en plein essor. 

Dans le but d’acculturer au mieux les collaborateurs Gecina à cette notion de blockchain, ils ont pu explorer l’impact de cette dernière au sein de leur métiers, que ce soit SI, financiers, juridiques ou même commerciaux. Des use cases ont illustré ces propos : Olvid et Fidly à l’honneur. 

Ce riche atelier s’est conclu autour d’une activité interactive : Comment expliquer la blockchain à une personne âgée ou à un adolescent ? Répartis en différents groupes, les échanges ont suscité de vifs débats ! 

Réalité Augmentée/Virtuelle 

Marion Scordia, Event Coordinator d’Antilogy, était parmi nous pour éclaircir le sujet autour de la réalité augmentée et virtuelle.

Pionnier en France et leader de l’acculturation XR pour les entreprises depuis 4 ans, Antilogy accompagne les Grands Groupes, les institutions et les organisations en les aidant à tirer le meilleur parti de la XR (réalités virtuelles, augmentée, mixte) et du métavers dans leurs grands enjeux de transformation digitale.

Comprendre d’abord les fondamentaux : la réalité virtuelle permet de créer un univers complètement inventé, tandis que la réalité augmentée change seulement la réalité dans laquelle on se trouve, grâce à des éléments 3D. 

Le marché, les enjeux, et des cas d’usages  : des années 70 à aujourd’hui, la réalité virtuelle représente une transformation après le MS-DOS, le GUI et l’Iphone. 

Présentation de différentes familles de casques VR, de contenus, ont permis aux équipes d’enrichir leurs connaissances existantes.

La réalité virtuelle  trouve l’intérêt des utilisateurs dans de nombreux domaines : jeu, culture, sensibilisation, industrie, médecine, formation. 

3 notions ont suivi : la réalité augmentée sur tablette et smartphone, la réalité mixte et le/la technicien.ne augmenté.e. Discussion autour de l’avenir de cette technologie, ainsi que l’étude du retour d’expérience de SUEZ, qui a utilisé la réalité virtuelle dans le but de former ses équipes à la réduction des risques liés aux accidents.

Aux collaborateurs de Gecina de rentrer en scène ! Expérience immersive, qui a débuté avec un pitch de Kasia Starosciak, Immersive Learning Specialist d’Uptale : chacun a ensuite pu tester un casque VR durant 5 minutes. 

En conclusion de cet atelier thématique, les tendances d’usages de l’AR/VR dans la PropTech ainsi que dans les métiers des collaborateurs ont été abordés. 

IoT & Objets connectés 

Grâce à la présence d’un CEO de startup et d’un expert lors de cet atelier, les collaborateurs ont pû en tirer de solides connaissances. 

Pourquoi parle-t-on beaucoup d’IoT ? Digitalisation des objets du quotidien, baisse des coûts de l’électronique (30% par an), moyens de communication plus adaptés et preuves de valeur ajoutée pour les entreprises. 

Des enjeux abordés avec Maxime Schacht, le CEO de VizioSense, une entreprise d’IoT et d’IA : secteurs impactés, chaîne de valeur & technologies, bénéfices de l’IoT pour les entreprises (illustrés avec 3 cas d’étude précis) ont permis aux collaborateurs de Gecina de mieux comprendre l’influence des IoT sur leur secteur. 

L’entrepreneur a ensuite expliqué les points d’attention de l’IoT (protection de la vie privée, sécurité, changement profond d’aspects sociaux), avant de conclure sur les nouvelles tendances comme l’energy harvesting ou l’edge computing. 

Jean-Gabriel Winkler, CEO de Pando2, société éditrice d’un logiciel entièrement dédié à la qualité de l’air intérieur et extérieur, a pitché devant les collaborateurs pour leur montrer l’impact des IoT dans la PropTech. Une étude approfondie d’Enerbrain (solution d’optimisation d’énergie CVC) a complété ce pitch. 

Mais alors, comment l’IoT peut répondre aux besoins des clients de Gecina ? Pour répondre à cette question, un mapping tertiaire leur a été présenté, en leur faisant découvrir les différentes applications existantes pour leur entreprise. Une façon de donner des idées concrètes sur de possibles évolutions

D’ailleurs, des startups accompagnées par notre accélérateur d’innovation et correspondants aux enjeux des clients de Gecina ont été rapidement présentées. 

Merci à Gecina pour la confiance que vous accordez à nos services d’accompagnement dans votre transformation.

Grand Groupe, ETI ou territoire intéressé par notre accompagnement via le levier de l’innovation ? N’hésitez pas à nous contacter.